Onea.

Time to shop! Find your favorite product, check the latest collection & don’t miss out the best discounts with Onea!

#Instagram

Newsletter

Contact Us

156-677-124-442-2887 onea@elated-themes.com 184 Street Victoria 8007
Haut de page
  /  Mon chemin d’espoir

Mon chemin d’espoir

Auteur : Andrew White

Mon chemin d’espoir

Récit d’une vie au service de la paix
  • 17,90 €
  • Référérence : SB0015
  • Spécificités : Broché souple
  • Nombre de pages : 240 p.
  • ISBN : 978-2-37559-004-1
  • Format : 14,8 x 21 cm
  • Date de parution : 01/11/2018

Résumé :

UN porte-parole de Dieu au cœur des conflits !
Andrew White a quelque chose d’une légende de par son engagement pour la paix au Moyen Orient : c’est un homme charmant et dynamique, dont les souffrances personnelles ne l’ont pas éloigné de son important ministère de réconciliation internationale.
Ayant grandi à Londres dans une famille très croyante, il maîtrisait déjà les idées essentielles de la théologie calviniste à l’âge de cinq ans ! Souvent malade durant son enfance et son adolescence, son intelligence considérable lui permit tout de même d’aller jusqu’au bout de ses études.

Il souhaitait à tout prix devenir anesthésiste et il parvint à son but mais fut redirigé par Dieu vers un ministère de prêtre anglican.
Depuis son ordination, il a joué un rôle important dans le travail de réconciliation communautaire, à la fois entre chrétiens et juifs mais aussi entre musulmans chiites et sunnites. Bien qu’étant souvent en danger et toujours en proie à la souffrance du fait d’une sclérose en plaques, il a néanmoins été en mesure d’agir comme un médiateur entre des communautés opposées à l’extrême.
Homme de Dieu, il est celui à qui ceux qui ne font plus confiance à personne font encore confiance.

Auteur :

Andrew White (née en 1964) a été le vicaire de l’église anglicane Saint George à Bagdad en Iraq jusqu’en novembre 2014, date à laquelle il a dû quitter le pays pour des raisons de sécurité. Surnommée le « Vicaire de Bagdad », il est l’ancien président de la Fondation pour le secours et la réconciliation au Moyen-Orient (Foundation for Relief and Reconciliation in the Middle East).
A l’âge de 33 ans, on lui a diagnostiqué une sclérose en plaques, ce qui a affecté sa mobilité et sa parole pendant de nombreuses années. Ces dernières années, un nouveau traitement lui a permis de mieux vivre sa maladie.

Points forts

- Des expériences de terrain
- Un exemple de foi vécue au cœur des difficultés
- Histoire contemporaine

Vidéo